Forum d'experts sur l'encadrement du cannabis au Québec

Experts invités

Conférenciers

  • M. Mohamed Ben Amar est pharmacien, spécialiste en biologie clinique et en pharmacologie, diplômé de l'Université Paul Sabatier (Toulouse, France) et de l'Université de Montréal. Il enseigne la pharmacologie et la toxicologie à l'Université de Montréal depuis 1980 et fait de la recherche sur les psychotropes, le traitement du VIH/sida et l'immunothérapie du cancer. M. Ben Amar est auteur ou co-auteur de 23 ouvrages, de 90 publications scientifiques, de 55 communications scientifiques et a participé à 134 échanges avec les médias. Il a témoigné à 2 reprises comme expert devant des comités du Sénat du Canada : en 2001 sur le cannabis, devant le Comité sénatorial sur les drogues illicites, et en 2008 sur la conduite d'un véhicule à moteur sous l'influence de l'alcool ou des drogues, devant le Comité sénatorial permanent des Affaires juridiques et constitutionnelles du Canada.

  • Mme Joëlle Courtemanche-Brochu travaille à la Direction du développement et à la recherche en sécurité routière à la Société de l'assurance automobile du Québec depuis 2007. Elle est responsable du dossier sur la conduite avec la capacité affaiblie par l’alcool et les drogues. À ce titre, elle collabore à la mise en place et au suivi des mesures législatives du Code de la sécurité routière ainsi qu’aux politiques et aux programmes d’antidémarreur éthylométrique et d’évaluation des contrevenants en matière d’alcool ou de drogues au volant.

  • Après avoir obtenu sa maîtrise et son doctorat en psychologie à l’Université de Montréal, M. Jean-Sébastien Fallu a effectué un stage postdoctoral au Centre de toxicomanie et de santé mentale, affilié à l’Université de Toronto. Il est actuellement professeur agrégé à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal, chercheur régulier à l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal, au groupe de Recherche et intervention sur les substances psychoactives du Québec et à l’Institut universitaire en dépendances du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. Il est chercheur collaborateur à l’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances, consultant à Boscoville ainsi que directeur de la revue Drogues, santé et société.  Ses intérêts de recherche portent notamment sur l’étiologie et la prévention de la consommation problématique de substances chez les jeunes ainsi que sur les politiques en la matière. Jean-Sébastien Fallu est l’auteur de plus de 30 publications et 60 communications scientifiques et il a accordé près de 500 entrevues médiatiques. Fondateur et co-porte-parole de l'organisme GRIP Montréal, cette réalisation lui a valu d'être le lauréat du prix Forces Avenir 2002, dans la catégorie Société, communication et éducation.

  • Titulaire d’un baccalauréat en psychologie et sociologie de la santé, Mme Christelle Féthière a également complété une maîtrise en santé publique à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. En 2014, elle s’est jointe à l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) comme chargée du projet Alimentation tout-petits. Depuis 2015, elle est en charge du projet alcool qui fait partie du dossier Substances psychoactives de l’ASPQ et a coordonné 2 journées thématiques dans le cadre des Journées annuelles de santé publique. Son expertise est également mise à contribution dans le dossier de la légalisation prochaine du cannabis à des fins récréatives.

  • M. François Gagnon travaille comme agent de recherche à l'Institut national de santé publique du Québec depuis 2006. Il y a notamment développé des travaux de synthèse des connaissances sur les interventions publiques en matière de drogues illicites, comme les services d'injection supervisée, les programmes de prévention des surdoses avec la naloxone, les régimes d'amendes pour le cannabis et les scénarios de régulation de la  production, de la distribution et de l'usage du cannabis.

  • Dr Didier Jutras-Aswad est médecin psychiatre spécialisé en psychiatrie des toxicomanies et chercheur au centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Il est professeur agrégé de clinique à l’Université de Montréal et est également affilié au Mount Sinai School of Medicine à New York. Il est directeur de l’Unité de psychiatrie des toxicomanies du CHUM, un programme surspécialisé pour les personnes souffrant de toxicomanie et de comorbidités psychiatriques. Ses travaux de recherche portent sur le développement de nouvelles modalités d’intervention pour la toxicomanie et les conditions associées. Didier Jutras-Aswad s’intéresse particulièrement aux cannabinoïdes, tant pour leurs effets délétères que thérapeutiques. Il est titulaire de plusieurs bourses de recherche d’organismes subventionnaires et est investigateur principal de différents essais cliniques dans le champ de la toxicomanie. Il a été consulté comme expert par différentes instances dans les travaux entourant la légalisation du cannabis.

  • Dr Réal Morin a été directeur de la Direction du développement des individus et des communautés à l'Institut national de santé publique du Québec de 2001 à 2016. Il est actuellement médecin conseil à la Vice-présidence aux affaires scientifiques au sein de la même organisation.

  • M. Steve Rolles assume depuis 20 ans les fonctions d’analyste principal en matière de politiques pour la Transform Drug Policy Foundation, un groupe de réflexion et organisme caritatif du Royaume-Uni axé sur la politique antidrogue et la réforme du droit. Steve Rolles est l’auteur principal d’un grand éventail de publications de Transform, notamment ‘After the War on Drugs: Blueprint for Regulation’ (Après la lutte contre la drogue : un plan d’action pour une réglementation), publié en 2009, et 'Regulating cannabis: A Practical Guide' (Réglementation du cannabis : un guide pratique), publié en 2013. M. Rolles contribue régulièrement aux débats publics sur la politique antidrogue et le droit depuis plus de 15 ans : dans les médias, lors d’activités nationales et internationales et à diverses tribunes de l’ONU et gouvernementales. Steve Rolles a été conseiller auprès du gouvernement de l’Uruguay pour l’élaboration de son modèle de réglementation du cannabis, et au sein du groupe d’étude du gouvernement canadien sur la réglementation du cannabis. Il a également agi à titre de rédacteur principal et coordonnateur technique pour le récent rapport intitulé ‘Taking Control: Pathways to Drug Policies that Work’ (Prendre le contrôle : des voies vers des politiques antidrogue qui fonctionnent) de la Global Commission on Drug Policy (Commission mondiale sur la politique antidrogue).

  • Mme Tamar Todd est directrice de l’Office of Legal Affairs (Bureau des affaires juridiques) de la Drug Policy Alliance (DPA). Elle est responsable de l’élaboration et de la supervision des travaux juridiques de l’organisation pour ce qui a trait à la rédaction législative, au travail de plaidoyer en matière de politiques, aux litiges judiciaires et à l’éducation du public dans les administrations du gouvernement fédéral, des gouvernements locaux et des gouvernements des États américains. Tamar Todd se concentre principalement sur la marijuana thérapeutique, la décriminalisation et la légalisation de la marijuana et les initiatives de règlementation, de même que sur leur mise en œuvre partout aux États-Unis.

    Elle est à l’origine d’un grand nombre d’initiatives et de textes juridiques à être adoptés par voie de scrutin à l’échelle des États et des gouvernements locaux, notamment la Proposition 64 en Californie et l’Amendement 64 au Colorado. Mme Todd a témoigné devant de nombreux organismes législatifs et gouvernementaux aux États-Unis et à l’étranger sur la question des politiques antidrogue et sur l’intersection entre les lois des États et celles du gouvernement fédéral.

  • M. Augusto Vitale est psychologue et détient un diplôme spécialisé en psychologie sociale et institutionnelle de la faculté de psychologie de l’Université de la République (Uruguay, 1996). Il est également expert en victimologie et criminologie inscrit au Registre judiciaire national de l’Uruguay.

    M. Vitale a une formation et de l’expérience en politiques antidrogue, dans les programmes de prévention de la violence et en promotion de la santé et gestion du risque. Ancien directeur de la Division des programmes et des projets du ministère de l’Intérieur de l’Uruguay, M. Vitale a participé à des activités de coopération nationale et internationale, de conception de programmes et de planification stratégique. Il a également été directeur du Centre national de réadaptation (premier centre de réforme pénitentiaire pour les jeunes) et membre technique du Système d’urgence nationale.

    Il a assumé les fonctions de professeur de psychologie sociale et institutionnelle à la faculté de psychologie de l’Université de la République et dirigé divers cours de formation pour les éducateurs et les travailleurs sociaux.

    Augusto Vitale a été conférencier et panéliste au cours de séminaires portant sur le secteur particulier de l’intervention professionnelle. Il a aussi publié des textes et des articles.

    Il est actuellement président du conseil d’administration de l’Institut de règlementation et de contrôle du cannabis (IRCCA), créé par la Loi 19.172, représentant le Secrétariat national antidrogue de la Présidence de la République de l’Uruguay.

    M. Vitale a également participé à l’élaboration des projets de recherche sur la politique antidrogue à titre de membre des groupes de recherche du Consejo Latinoamericano de Ciencias Sociales (CLACSO). Il a obtenu le premier diplôme interdisciplinaire de politique publique antidrogue en Uruguay.

  • Dr Mark Ware est professeur agrégé en médecine familiale et anesthésie à l'Université McGill. Il est directeur de la recherche clinique de l'Unité de gestion de la douleur Alan Edwards au Centre universitaire de santé McGill, co-directeur du Réseau québécois de recherche sur la douleur et directeur général du Consortium canadien sans but lucratif pour l'enquête sur les cannabinoïdes (CCIC). Il est médecin de famille et pratique la médecine de la douleur à l'Hôpital général de Montréal et à la clinique de soins primaires du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Ouest-de-l'Île-de- Montréal.

    Les principaux intérêts de recherche du Dr Ware sont l’évaluation de la sécurité et de l'efficacité des médicaments dérivés du cannabis (cannabinoïdes), l'impact de la douleur sur la vie quotidienne et le rôle des thérapies complémentaires dans la gestion de la douleur et des symptômes. Ses recherches sont financées par la Société de l'arthrite, la SLA Canada, le Réseau canadien d'essais sur le VIH, le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS), les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et la Fondation Louise et Alan Edwards.

    Diplômé de l'University of the West Indies (MBBS 1992), Dr Ware a travaillé à l'Unité de drépanocytose de MRC à Kingston, en Jamaïque, de 1996 à 1998, où il a développé ses intérêts dans la gestion de la douleur et le traitement par le cannabis. Il poursuit sa carrière à l'Université McGill depuis 1999. Il a obtenu les 2 seules subventions fédérales canadiennes pour étudier le cannabis médical. Il a publié plus de 90 articles sur la douleur et le cannabis, 6 chapitres d’ouvrages et a donné plus de 200 conférences scientifiques à des publics locaux, nationaux et internationaux. Il est conseiller du gouvernement canadien depuis 2001 sur la politique médicale en matière de cannabis, récemment comme vice-président du groupe de travail fédéral sur la légalisation et la réglementation du cannabis au Canada.

Panélistes

  • M. Guillermo R. Aureano
    Chargé de cours, Département de sciences politiques, Université de Montréal
  • Mme Line Beauchesne
    Professeur titulaire, Département de criminologie, Université d’Ottawa, et professeure associée, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke
  • Mme Candide Beaumont
    Directrice clinique, Association des intervenants en dépendance du Québec
  • Dr Richard Bélanger
    Chercheur régulier, Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec, professeur adjoint sous-octroi, Département de pédiatrie, Faculté de médecine, Université Laval, et pédiatre/médecin de l’adolescence, Centre mère-enfant Soleil du CHU de Québec
  • M. Pierre Brisson
    Chargé de cours, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke
  • M. Serge Brochu
    Professeur associé, École de criminologie, Université de Montréal
  • Mme Maude Chapados
    Conseillère scientifique, Institut national de santé publique du Québec
  • Dr Claude Cyr
    Médecin, La Cité médicale
  • M. Mike DeVillaer
    Analyste, Peter Boris Centre for Addictions Research, et professeur, Département de psychiatrie et de neurosciences comportementales, McMaster University
  • M. Pierre-André Dubé
    Pharmacien-toxicologue, Institut national de santé publique du Québec
  • M. Marc Grandisson
    Sous-ministre adjoint au droit fiscal, à l’optimisation des revenus et aux politiques locales et autochtones, ministère des Finances du Québec
  • M. Mario Harel
    Directeur du Service de police de la Ville de Gatineau, président de l’Association canadienne des chefs de police
  • M. Philippe Hurteau
    Chercheur associé, Institut de recherche et d’information socioéconomique (IRIS)
  • Me Dominique Lebeuf
    Avocate et conseillère en ressources humaines agréée CRIA, Centre patronal de santé et sécurité du travail du Québec
  • Mme Margaret Sears
    Scientifique, Ottawa Hospital Research Institute
  • M. Gerald Thomas
    Directeur des politiques Alcool et Jeux de hasard et d'argent, ministère de la Santé de la Colombie-Britannique
  • Mme Lyne Vézina
    Directrice, Vice-présidence aux affaires publiques et à la stratégie de prévention routière, Société de l’assurance automobile du Québec

Dernière mise à jour : 10 août 2017, 14:05