Le cannabis

Description et composition

Le cannabis est une drogue produite à partir de la plante du même nom. Il peut se présenter, entre autres, sous forme :

  • de plante séchée : bourgeons (buds), herbe, marijuana, pot, weed;
  • d’extraits concentrés solides : haschich, résine, dabs (wax, shatter);
  • d’extraits concentrés liquides : huile de résine, cartouches pour cigarettes électroniques, huile pour administration orale.

Le cannabis peut aussi être ajouté dans certains aliments : brownies, biscuits, chocolat, etc.

Même si le cannabis est une drogue naturelle, il n’est pas inoffensif. Sa consommation peut avoir plusieurs risques sur la santé. Le cannabis est composé de plus de 500 substances différentes, dont :

Tétrahydrocannabinol (THC)

Le tétrahydrocannabinol (THC) est le principal ingrédient actif qui provoque, entre autres, un effet perturbateur chez la personne qui consomme du cannabis.

Plus un produit est concentré en THC, plus il produit des effets importants. Au cours des dernières décennies, la concentration moyenne de THC du cannabis a continuellement augmenté, passant de 1 % en 1960 à au moins 12 % en 2014.

L’augmentation de la concentration de THC est principalement due :

  • à une meilleure sélection des plants et des souches de cannabis;
  • aux nouveaux procédés de culture;
  • aux croisements génétiques.

La concentration finale de THC varie également selon la préparation utilisée pour la consommation :

  • joint de marijuana : 5 à 25 %;
  • haschich : jusqu’à 35 %;
  • huile de haschich : jusqu’à 60 %;
  • dabs (waxshatter) : jusqu’à 90 %.

Cannabidiol (CBD)

Le cannabidiol (CBD) est une substance qui se trouve aussi dans le cannabis, mais qui n’a pas les propriétés perturbatrices caractéristiques du THC. Le CBD a suscité un intérêt important chez des chercheurs au cours des dernières années à cause de ses potentielles propriétés thérapeutiques.

Comparativement au THC, la concentration moyenne de CBD dans le cannabis a constamment diminué depuis le début des années 2000, ce qui crée un déséquilibre entre les concentrations de THC et de CBD contenues dans le cannabis. Certains experts émettent l’hypothèse que le CBD aurait la capacité de moduler l’action du THC. Il permettrait ainsi de diminuer ses conséquences psychologiques négatives, comme l’anxiété, les psychoses ou la dépendance. 

Liens utiles

Dernière mise à jour : 13 octobre 2017, 15:36